Guide
A
ménagement
D
omaines skiables Tétras lyre
Le Territoire
Les observatoires environnementaux
Contexte

Les domaines skiables développent régulièrement des projets visant à adapter ou à améliorer leur offre touristique : reprofilage de pistes, nouvelles installations de remontées mécaniques, forages et canons à neige, tranches immobilières... Ces projets s’inscrivent le plus souvent dans des sites à forte valeur écologique qui doivent être considérés dans les études d’impact pour obtenir les autorisations environnementales nécessaires (niveaux de protections européen, national et départemental). Ces sites accueillent notamment une faune sauvage et une flore diversifiées disposant parfois d'un statut de protection.

Régulièrement, le manque de données naturalistes nécessite des compléments d’études, qui reportent d’autant la réalisation des projets, alors que des questions se posent sur l’intérêt et l’efficacité des mesures de compensation demandées par l’autorité environnementale. En outre, bien que les études préalables répondent aux cahiers des charges, la réalisation de nouvelles installations, le développement de pratiques supplémentaires créent des tensions locales par l’absence de considération des usages et des connaissances des habitants du pays, pour qui le domaine skiable constitue un outil de travail, mais aussi un cadre de vie.

Ainsi, le développement de nouveaux projets se complexifie : manque de lisibilité technique (échéances) et financière (compléments d’études), mobilisation des équipes pour le suivi des dossiers, attente des réponses administratives…

Pourtant de nombreuses informations sont disponibles sur les espaces skiés : différents organismes d’obédience nationale (ONCFS), départementale (Fédérations Départementale des Chasseurs) ou locale (associations naturalistes, Associations Communales de Chasse Agréées, Parcs Nationaux) possèdent des données très attendues par l’autorité environnementale, qui peuvent remettre en cause la faisabilité d’un projet pratiquement abouti (permis de construire) par la voie de recours juridiques. Il apparait donc important pour un dirigeant de domaine skiable de parfaire la connaissance de son entreprise sur la valeur naturaliste des espaces qu’il gère, de manière à envisager un développement harmonieux de l’activité harmonieux, en conformité avec les attentes légales, réglementaires et locales.


Vous consultez :
Pièce(s) jointe(s):
Exemple: