Guide
A
ménagement
D
omaines skiables Tétras lyre
Habitats du Tétras lyre
Dans les Alpes internes et les Préalpes du Nord, le Tétras lyre occupe l’étage subalpin, depuis 1400-1600 mètres jusqu’à 2300 mètres. Il fréquente des milieux de transition semi-ouverts où s’imbriquent en mosaïques, pelouses, landes, fourrés et boisements clairs. Ses habitats relèvent de huit catégories inscrites à l’annexe I de la Directive CE 92/43, dont certains prioritaires (*) : 
  • 4060 - Landes alpines e t boréales (Cor. 31.4);
  • 6170 - Pelouses calcaires alpines et subalpines (Cor. 36.4); 
  •  6520 - Prairies de fauche de montagne (Cor. 38.3); 
  • 7120 - Tourbières hautes dégradées encore susceptibles de régénération naturelle (Cor. 51.2);
  • 91D0* - Tourbières boisées (Cor. 44.A1 à 44.A4); 
  • 9410 - Forêts acidophiles à Picea des étages montagnard à alpin (Vaccinio-Piceetea) (Cor. 42.21 à 42.23); 
  • 9420 - Forêts alpines à Larix decidua et/ou Pinus cembra (Cor. 42.31 à 42.32); 
  • 9430 - Forêts montagnardes et subalpines à Pinus uncinata (* si sur substrat gypseux ou calcaire) (Cor. 42.4).
Habitats d'hivernage
En hiver, le Tétras lyre limite au maximum ses déplacements, en sélectionnant des milieux susceptibles de satisfaire à la fois ses besoins alimentaires et sa protection thermique (igloo) : boisements clairs de mélèzes, de bouleaux (Betula verrucosa), de sorbiers des oiseleurs (Sorbus aucuparia) ou de diverses essences de résineux (pin à crochets Pinus uncinata de préférence, sapin, épicéa), le plus souvent exposés au nord (neige poudreuse).
Vous consultez :