Guide
A
ménagement
D
omaines skiables Tétras lyre
Séquence Eviter, Réduire, Compenser 
Compensation & équivalence au regard des enjeux Tétras lyre
Si une fois les mesures d'évitement et de réduction appliquées, il reste des impacts que le maître d'ouvrage et l'autorité environnementale jugent significatifs, la phase de réflexion sur la compensation doit être entamée. Il faut s'interroger sur:
  • Que compenser ?, 
  • Comment compenser ?, 
  • Où compenser ?, 
  • Pour quels résultats ?
Des réponses très diverses peuvent être apportées en fonction du contexte local (politique, économique, ...), de l'état des lieux des milieux, ... 
La tâche se révèle particulièrement ardue compte tenu de l'utilisation du territoire par l'espèce, par la difficulté à connaître l'état réel des populations (effectif), et du peu de connaissances sur la réactivité de l'espèce face aux mesures que l'Homme peut déployer en sa faveur. 
La logique et la réglementation voudraient que les compensations soient réalisées à proximité de ce qui a été impacté. Cependant cela n'est pas toujours possible:
  • Soit parce qu'il n'y pas plus possibilité de le faire (exemple: tous les précédents habitats du Tétras lyre ont déjà été détruits), 
  • Soit parce que la proximité de la zone impactée ne correspond pas à un espace fonctionnel pour le Tétras lyre (il pourra le fréquenter mais il n'est pas vital à son cycle biologique). 
La zone de compensation, pour en maximiser l'efficacité, peut ne pas s'inscrire systématiquement dans le périmètre d'étude des impacts du projet.

Globalement les autorités environnementales exigeront une compensation minimum de 1 pour 1 dépendant de:
  • La distance par rapport à la zone d'impact direct du projet: plus on s'éloigne plus la compensation devra être importante.
  • La qualité de l'habitat que l'on a détruit et celle que l'on souhaite compenser. 
  • Le contexte du projet et du cadre local.
  • Le pas de temps nécessaire à ce que la mesure de compensation produise ses effets ainsi que les indicateurs qui vont permettre de le démontrer. 
Jusqu'où le domaine skiable peut-il proposer une compensation quand on prend en compte les limites communales et la complexité foncière auxquelles il doit s'adapter.
Dans une logique de conservation du Tétras lyre à l’échelle des massifs et à l’échelle alpine la préservation des noyaux durs d'habitats, de populations et leurs connexions est l'élément qui doit préfigurer dans l'analyse du maître d'ouvrage afin de ne pas compromettre la pérennité de cette espèce. Cela souligne la nécessité de déployer sur la plus grande surface possible les protocoles de diagnostics des habitats dans les années à venir au sein des domaines skiables.
Vous consultez :
Séquence Eviter, Réduire, CompenserCompensation et équivalence