Guide
A
ménagement
D
omaines skiables Tétras lyre
Plan d'Intervention Préventif des Avalanches
Les déclenchements préventifs des avalanches constituent une des problèmatiques émergentes pour les gestionnaires de la faune en montagne. En effet, compte tenu de la démocratisation des pratiques de hors-piste en hiver, il est devenu nécessaire pour un domaine skiable de sécuriser un grand nombre de couloirs présentant des risques d'avalanches. De plus, la multiplication des points de tir pousse de plus en plus les exploitants à avoir recours à des systèmes de déclenchement automatique. Cela a pour principal conséquence, de supprimer les interventions sur le terrain qui pouvaient garantir un effarouchement minimum de la faune avant déclenchement. 
Ainsi avec ces déclenchements, devenus quasiment systématiques, la faune se retrouve soit dérangée par le bruit généré, soit dans le pire des cas ensevelie sous l'avalanche.
Il est impossible à l'heure actuelle d'évaluer le réel impact de ces tirs préventifs sur la faune, on estime cependant que le lagopède alpin et le chamois figurent parmi les espèces les plus concernées. Pour le Tétras lyre, on estime que le rayon de dérangement est de 300 mètres par rapport au point de déclenchement et à la coulée de neige générée. 
Préconisations 
Il existe très peu de mesures permettant de prévenir des dégâts occasionnés à la faune lors des tirs préventifs. La meilleure d'entre elles consisterait d'éviter justement ces déclenchements en assumant le fait de considérer que la montagne reste un milieu dangereux et que son accès ne peut-être illimité, surtout en hiver.

Au delà de cette mesure, voici quelques préconisations qui peuvent à minima réduire en théorie le dérangement et la mortalité induits par ces tirs préventifs.
  • Effectuer les tirs aux heures pendant lesquelles les animaux sont actifs, facilitant ainsi leur fuite, c'est à dire entre 8h et 9h ou entre 15h et 17h.
  • Privilégier les déclenchements manuels dont hélicoptère qui permettent l'effarouchement de la faune avant le tir.
  • Utiliser des signaux sonores avant déclenchement afin de mettre en alerte les animaux. Il faut néanmoins trouver quel type de son reste le plus adapté et vérifier sa réelle efficacité.
  • Déterminer la programmation des tirs avec des personnes disposant des compétences sur la faune (agent ONCFS, chasseurs, écologue, ...) afin d'essayer de déclencher les zones que l'on sait inoccupées en premier, puis les zones à enjeux en dernier permettant ainsi de procéder à un effarouchement.

Vous consultez :
Fiche(s) technique(s):
Pièce(s) jointe(s):
Exemple: